Proposant : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone : +33(0)492 00 19 68

Durée : 5 mois
Lieu : mont-gros
Financement : Demande de financement au laboratoire
Domaine : Physique stellaire
Niveau d'études : Master 2

Désignation du projet : Observations VEGA/CHARA des Céphéides et application de la méthode de Baade-Wesselink inverse de détermination de distance dans le contexte Gaia.
Résumé : Les Céphéides, grâce à leur relation période-luminosité (PL, Leavitt & Pickering 1912), sont actuellement utilisées pour étalonner l’échafaudage des échelles de distances dans l’univers et pour contraindre la constante de Hubble (Riess et al. 1998; 2011 Nobel prize). Des efforts considérables sont ainsi mis à l’œuvre pour évaluer l’impact de la métallicité sur la relation PL, contraindre son point-zéro et évaluer l’effet de la binarité et de l’environnement des Céphéides sur sa dispersion. Dans ce contexte, nous avons décidé d’observer une dizaine de Céphéides avec l’instrument VEGA situé au foyer de l’interféromètre CHARA en Californie avec l’objectif d’une part de caractériser l’environnement visible récemment découvert autour de ces étoiles (Nardetto et al. 2017) et d’autre part d’appliquer la méthode de Baade-Wesselink (BW) de détermination de distance. En avril 2018, Gaia délivrera les par allaxes des Céphéides Galactiques avec une bonne précision ce qui permettra d’inverser la méthode de Baade-Wesselink et d’en tirer des informations précieuses sur la dynamique atmosphérique de ces étoiles. L’objectif du stage est de réduire et d’analyser les données VEGA/CHARA déjà obtenues et à venir (des observations en mode télécommande depuis le plateau de Calern seront également possibles) et d’appliquer la méthode de BW inverse, en prenant en compte, si nécessaire, l’environnement de l’étoile dans le domaine visible. Il est également envisagé que l’étudiant analyse des données spectroscopiques. Ces travaux s’insèrent dans des projets plus vastes, l’ANR ‘UnlockCepheids’ et le ‘projet Araucaria’ de détermination de distances dans le groupe local. Le stage dispose d’ores et déjà d’un financement de 3 mois dans le cadre de l’ANR. Le stage s’effectuera à l’Observatoire de la Côte d’Azur sur le site du Mont Gros.
Ce stage pourra faire l’objet d’une thèse, non pas sur les Céphéides, mais sur les binaires à éclipses, une autre méthode de détermination de distance utilisée dans le cadre du projet Araucaria, justement pour contraindre le point-zero de la relation PL des Céphéides, et qui repose également de manière cruciale sur l’interférométrie.