Opening a new window on the universe

GW170814 is the first published event observed with the Virgo LIGO three detectors : the black hole coalescence discovered is for the first time précisely localized in the sky.

Link to the paper https://tds.virgo-gw.eu/GW170814, (2

Les 3 satellites de  LISA  (Laser Interferometer Space Antenna), seront placés en orbite autour du Soleil en 2034. D'ici là, Guillaume Boileau a entrepris de mettre au point stratégies et méthodes capables de détecter le fond stochastique des ondes gravitationnelles des tout débuts de l'Univers. C'est le sujet de sa thèse.

OlivierMinazzoliTrois articles au sujet d'une nouvelle théorie de l’espace-temps viennent de paraitre en 2021.

Olivier MINAZZOLI,  astrophysicien au laboratoire Artemis (CNRS-UCA-OCA) nous présente cette nouvelle théorie baptisée « relativité intriquée » .

 Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est la relativité intriquée, en deux mots ?

C’est une nouvelle théorie générale de la relativité, donc notamment de la gravitation, un peu différente de celle d’Einstein, mais avec le même but : décrire la forme de l’espace-temps à partir de son contenu matériel. Comme dans la théorie d’Einstein, on y trouve une équation, qu’on appelle « action »,  qui définit la façon dont la matière courbe l’espace-temps. Mais cette relation est différente, avec une différence qui n’avait pas été explorée jusqu’à présent. Ce qui est très intéressant est qu’elle permet d’esquiver une difficulté, à mon avis importante d’un point de vue métaphysique, sur laquelle Einstein avait buté. Voilà, en quelques mots.

L'un des objectifs de la communauté scientifique est de détecter et étudier un plus grand nombre de fusions d'astres compacts. Le travail de Cosmin Stachie pour sa thèse, s’inscrit dans ce cadre, en développant des méthodes et outils originaux pour identifier d'autres messagers - lumières de différentes longueurs d'onde - émis par les sources détectées en ondes gravitationnelles.

An article from the LIGO-Virgo-KAGRA collaboration, explained by Mairi Sakellariadou, Professor of theoretical physics at King's College London, and  member of the LIGO collaboration.

Constraints on Cosmic strings using data from the third Advanced LIGO-Virgo observing run ; R. Abbott et al. (LIGO Scientific Collaboration, Virgo Collaboration, and KAGRA Collaboration), Phys. Rev. Lett. 126, 241102 – Published 16 June 2021.

cp astrid vignetteNous annoncons que notre collaboration LIGO, Virgo et KAGRA a détecté la fusion de deux paires d'astres compacts constituées d'un trou noir et d'une étoile à neutrons. C'est la première fois que de telles paires sont observées. Elles ont été observées grâce aux détecteurs d'ondes gravitationnelles Virgo et LIGO.  En effet, l’analyse des données, coordonnée par Astrid Lamberts, chercheuse CNRS aux Laboratoires Artemis et Lagrange de l’Observatoire de la Côte d’Azur (CNRS-UCA-OCA), a montré, pour la première fois, l'existence de tels couples d’objets compacts en interaction. « Jusquà maintenant, des lescopes et des détecteurs dondes gravitationnelles avaient observé des paires de trous noirs et des paires détoiles à neutrons. Il manquait le système binaire mixte trou noir + étoile à neutrons, dont les astronomes nous demandaient toujours si nous lavions découvert », explique Astrid Lamberts. L'intérêt de ces systèmes mixtes est qu'ils apportent de nouvelles impulsions à l’étude des mécanismes à l’origine de la formation de ces objets rares, et sur les caractéristiques de la matière constituant les étoiles à neutrons, si différente de celles de matière qui nous est famillière.

Bienvenue

L’unité de recherche Artemis réunit des spécialistes des lasers et du traitement du signal, des mathématiciens, des astrophysiciens des objets compacts pour créer des antennes d’un type nouveau, détectant des ondes gravitationnelles : Virgo, LISA, Einstein Telescope. La recherche sur les lasers de puissance, les mesures de distance extrèmes et la modélisation de sources cosmiques et de leurs signaux, les études multimessagers utilisant les ondes gravitationnelles sont au coeur de l’activité d’Artemis.

Directeur : Nelson CHRISTENSEN

Artémis UMR 7250

Boulevard de l’Observatoire CS 34229 - F 06304 NICE Cedex 4 Tél. : +33 (0)4 92 00 30 11 - Fax : +33 (0)4 92 00 30 33

Copyright © 2015 - oca.eu - Tout droit réservé.

Publications récentes

PARTENAIRES ET RESEAUX

REFIMEVE+

Refimeve

Label Investissement d'Avenir

FIGARONET

Figaronet

MIGA

A new gravitation antenn

FIRST TF

Réseau First TF

LOGO CNRS 2019 RVB OCAlogoQlarge WEB 250px UCAlogoQhaut recadre
Aller au haut