Lors de la campagne d'été 2021-2022, une nouvelle boite caméra a été installée sur le télescope ASTEP. Cette boite caméra est équipée de caméras ultra-sensibles qui nous permettent d'observer simultanément les transits d'exoplanètes dans le bleu (longueur d'onde inférieure à 690nm) et dans le rouge et l'infrarouge (longueur d'onde supérieure à 690nm). 

Des tests ont été effectués sur WASP-19: cette étoile possède une exoplanète, WASP-19b qui orbite autour de son étoile en seulement 19 heures (contre 365 jours pour notre Terre autour du soleil). Il s'agit d'un Jupiter chaud. 

Les courbes de lumière obtenues le 4 avril 2022 (voir figure ci-dessous) dans le rouge et dans le bleu témoignent que la nouvelle boite caméra fonctionne parfaitement: Le transit planétaire entraîne une baisse de luminosité de l'étoile de l'ordre de 2% pendant environ 1hr 40mn à la fois dans le rouge et dans le bleu, ce qui est exactement ce qui est vu par les caméras ASTEP+.

Les courbes de lumière sont de grandes qualité - celle correspondant à la voie rouge est deux fois plus précises que les mesures précédentes, et la courbe de lumière dans la voie bleue est encore plus précise. La caméra fonctionne ainsi de manière nominale. 

La figure témoigne d'un autre interêt de l'observation de ces planètes. Bien que très connue et étudiée, les éphémérides de WASP-19b (c'est-à-dire le moment du transit) ne sont pas exactes ce qui entraine un écart entre le modèle et la réalité, écart qui augmente avec le temps. Ici le transit a eu lieu environ 10mns avant ce qui était prédit. 

Le suivi de ces exoplanètes est crucial pour permettre des observations efficaces avec des grands instruments (JWST, Ariel, ELT...etc.) 

 

WASP 19 2022 04 11 lc

La courbe de lumière a été produite par Djamel Mékarnia et l'équipe ASTEP+. La nouvelle boite caméra a été financée grâce à l'aide de l'Université de Birmingham, de l'ESA, de l'INSU, du laboratoire Lagrange, de l'IDEX UCA Jedi, de l'Observatoire de la Côte d'Azur, et le support logistique de l'IPEV et du PNRA. 

Tristan Guillot

Aller au haut